Toutes les constructions métalliques ne sont pas de complexité égale que ce soit dans la fabrication ou à l’usage. A ce titre, l’EN 1090-2 catégorise les ouvrages en 4 classes d’exécution : EXC1, EXC2, EXC3 et EXC4 de la moins à la plus contraignante.

Ces classes d’exécution sont définies par 3 critères principaux : Classe de conséquences (1 à 3), catégorie d’utilisation (charges statiques ou dynamiques) et la catégorie de production (en fonction de l’assemblage et du matériau).

La classe EXC1 correspond à des fabrications simples telles que des bâtiments de stockage ou des abris. Afin de réaliser une construction suivant EXC1, un système de qualité en soudage 3834-4 peut être un bon guide.

 

La classe d’exécution 2 suivant EN 1090-2 regroupe les constructions plus complexes comme les bâtiments et les passerelles. Lorsque rien n’est spécifié, cette classe d’exécution peut être appliquée par défaut.

 

Des qualifications de procédures deviennent requises ainsi qu’un dossier qualité. L’ISO 3834-3 est à appliquer dans ce type de construction. Une augmentation des contrôles des soudures ou des assemblages est à prévoir.

 

Dans le cadre de la NF EN 10902, lorsque les constructions intègrent une classe de conséquence de niveau 3 ou lorsque des sollicitations dynamiques interviennent sur une classe de conséquences de niveau 2, le projet se retrouve alors en EXC3.

 

A la différence de l’EXC2, la fabrication doit suivre l’ISO 3834-2. Une traçabilité totale est exigée, les contrôles CND deviennent plus importants et plus stricts.

 

En cas de situation extrême (classe de conséquence 3, sollicitations dynamiques, catégorie de production 2), le projet est alors en EXC4. Cela peut également être la classe d’exécution pour des constructions en EXC3 de base qui auraient des conséquences de ruine extrêmes selon la législation nationale.

 

Toutes les bases de l’EXC3 restent d’application et sont considérées comme minimales. Des contrôles supplémentaires peuvent être requis et imposés sur des zones plus critiques. Quelque soit les caractéristiques de la construction, une coordination en soudage complète est nécessaire.

——–

Dans l’EN 1090-2 : 2018, la coordination est divisée en 3 niveaux de compétences : B (basic), S (spécifique), C (complète). Ces niveaux sont détaillés dans la NF EN ISO 14731.

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *